defibrillateur cardiaque defibrillateur defibrillateur distribution

Pourquoi acheter un défibrillateur ?

Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque ?

L’arrêt cardiaque ou mort subite de l‘adulte se traduit par l’arrêt de la circulation sanguine et de la respiration. En l’absence de prise en charge, il est mortel en quelques minutes. Une intervention rapide peut faire repartir le cœur et éviter de lourdes séquelles.

En France, chaque année 50 000 personnes meurent prématurément d’un arrêt cardiaque.
Face à l’arrêt cardiaque, un choc électrique est la seule solution pour faire repartir le coeur.
Quel est le taux de survie d’un arrêt cardiaque ?

Le taux de survie en France est de 5%.
7 fois sur 10, l’arrêt cardiaque survient devant témoin mais moins de 20% de ces témoins font les gestes de premiers secours. Or 4 victimes sur 5 survivant à un arrêt cardiaque ont bénéficié des gestes simples pratiqués par les premiers témoins.

Si un massage cardiaque et un défibrillateur sont utilisés pour la réanimation dans les cinq premières minutes, les chances de survie sans séquelles sont de 30%.

Qu’est-ce que la fibrillation ?

La fibrillation est un état de dérèglement de l’activité électrique du coeur qui conduit à l’arrêt cardiaque et à la mort de l’individu.

Le coeur assure la circulation du sang dans notre organisme. Il fonctionne à la manière d’une pompe se contractant alternativement. Ces mouvements sont commandés par de faibles mais réguliers signaux électriques.

A la suite de différents facteurs prévalant à l’arrêt cardiaque, les signaux électriques pilotant le coeur peuvent se dérégler et commander des mouvements désordonnés et très rapides : c’est la fibrillation.

Le cœur ne peut plus alors assurer sa fonction pompe. La circulation sanguine s’arrête et les organes ne sont plus alimentés en oxygène. Des dommages irréversibles et la mort peuvent alors subvenir très rapidement.

Comment agit le défibrillateur ?

Le défibrillateur agit dans le cas d’une fibrillation ventriculaire.

La défibrillation consiste à délivrer un choc électrique bien calibré (puissance, phase) et passant au bon endroit, afin de synchroniser à nouveau les contractions des fibres du myocarde et à permettre au coeur de battre normalement. Elle doit se produire avant l’asystolie et pendant la fibrillation.

Quelle est la cause d’un arrêt cardiaque ?

La cause majeure de l’arrêt cardiaque reste la fibrillation ventriculaire.
Son origine est dans la majorité des cas cardiovasculaire : infarctus du myocarde, état de choc, etc…
Mais il existe aussi d’autres causes : noyade, électrisation, intoxication, hypothermie, etc…

Quels sont les signes annonciateurs de l’arrêt cardiaque ?

L’arrêt cardiaque peut survenir brutalement sans aucun signe annonciateur. Tout le monde peut en être victime à chaque instant.

Si l’arrêt cardiaque a pour origine un infarctus du myocarde, le sujet peut présenter dans les jours ou heures qui précèdent :

  • Une forte douleur au milieu de la poitrine qui peut devenir oppressante avec une sensation d’écrasement
  • La douleur peut gagner le cou, la mâchoire, les bras
  • Elle peut s’accompagner d’essoufflement, de sueurs, de nausées

Qu’est-ce que l’asystolie ?

L’asystolie est l’absence d’activité des ventricules du coeur. C’est un état du coeur qui peut faire suite à une fibrillation et qui annonce l’arrêt total du coeur.

implantation initiation formation contrat

Accessoires