defibrillateur cardiaque defibrillateur defibrillateur distribution

CHOISIR UN DEFIBRILLATEUR

Qu’est-ce qu’un DAE, DSA, DEA ?

Il existe aujourd’hui plusieurs termes pour désigner le défibrillateur automatisé.
Le terme reconnu est défibrillateur automatisé externe (DAE) ou défibrillateur automatisé (DA) qui est moins précis.

Les DAE regroupent les défibrillateurs semi-automatiques (l’utilisateur presse sur un bouton pour délivrer le choc) et les défibrillateurs entièrement automatiques (l’appareil délivre le choc).
DSA = Défibrillateur Semi-Automatique.
DEA = Défibrillateur Entièrement Automatique.

Pourquoi existe-il des appareils semi-automatiques et entièrement automatique. ?

De manière simplifiée, on peut dire que les défibrillateurs semi-automatiques permettent de garder la maîtrise du geste médical. Le sauveteur va décider lui même quand envoyer le choc en contrôlant les circonstances (pas de contact avec un tiers ou avec un élément conducteur) et l’instant.
Cela convient généralement bien aux équipes de secours ou aux personnels formés qui travailleront ainsi à leur rythme sur la victime sans crainte d’être interrompus à un moment inopportun de leur sauvetage par le défibrillateur.

A l’inverse, le défibrillateur entièrement automatique sera mieux adapté pour un usage grand public. En effet on élimine ainsi le fait de devoir appuyer sur un bouton qui peut être, dans les circonstances de stress de l’intervention, un frein psychologique et une source d’hésitation et d’erreur dans le sauvetage. N’oubliez pas qu’intervenir sur un AR ,c’est lutter contre le temps.

Les deux produits peuvent être préconisés. Il n’y a pas de principe de fonctionnement meilleur que l’autre. Même si cette question est toujours la première que l’on se pose, n’oubliez pas qu’il existe bien d’autres critères de choix importants pour comparer et sélectionner un appareil.

Doit-on réaliser une maintenance sur les défibrillateurs ?

Cela peut dépendre des modèles. Il faut se rapprocher des indications fournies par le distributeur ou le fabricant.
Rappelez-vous que ces types d’équipements sont conçus pour être à chaque instant opérationnels. La plupart des défibrillateurs réalisent donc eux même des autotests de contrôle et les modèles les plus aboutis ne nécessitent donc pas par définition de maintenance.

Restez vigilant, si une maintenance est nécessaire elle devrait à minima proposer le changement des consommables et une vérification usine de l’appareil, pas seulement un contrôle visuel…

Existe-t-il des différences entre les autotests de chaque appareil ?

Oui assurément.
Il est nécessaire de bien se renseigner à ce sujet car de la qualité des autotests dépend la fiabilité de l’appareil.
N’oubliez pas, le défibrillateur est un équipement électronique qui peut rester inutilisé pendant plusieurs années, les autotests vous garantissent alors sa capacité à fonctionner à chaque instant.
La nature des autotests, leur fréquence varie suivant les modèles, informez-vous et comparez.

Quels sont les critères de comparaison entre les défibrillateurs ?

C’est une question très importante.
Nous distinguons trois critères de comparaisons qui vont au-delà du choix entre appareil semi ou entièrement automatique :

  • La fiabilité
  • L’interface et la facilité d’utilisation
  • La qualité du traitement médical

La fiabilité
Un défibrillateur est un équipement qui peut ne pas servir pendant des années alors que le jour où vous en aurez besoin ce sera pour sauver une vie. La fiabilité de l’appareil et sa capacité à fonctionner pleinement à chaque instant est donc un critère très important.
On l’appréciera au travers des différentes garanties de l’appareil et de ses consommables et par la qualité des auto-test proposés.

L’interface et la facilité d’utilisation
Il ne suffit pas de disposer d’un appareil en parfait état de marche, encore faut-il que le sauveteur puisse l’utiliser facilement et efficacement, sinon cela n’aura servi à rien. L’interface est une qualité primordiale.
Chaque fabricant aura pris soin de proposer un appareil facilement utilisable par le plus grand nombre mais vous trouverez toujours des différences : boutons marche/arrêt, électrodes pré-connectées, non polarisées, affichage lumineux, aide à la RCP, etc ….
Au-delà de la seule interface facilitant l’intervention, comparez également les moyens proposés pour vous avertir d’un défaut détecté par un autotest.

La qualité du traitement médical
C’est le critère le plus difficile à apprécier.
Tous les appareils du marché sont normés. Cela signifie qu’ils respectent tous des exigences minimales. Mais certains iront plus loin que d’autres.
Vous pouvez comparer la qualité d’analyse de l’appareil, le temps nécessaire pour envoyer un choc, les niveaux d’énergie chargés, le type de choc synchrone ou non, etc …
Chaque appareil aura ses qualités et ses défauts.

Qu’est-ce que des électrodes non polarisées ?

Les électrodes d’un défibrillateur se placent toujours l’une au-dessus de la clavicule droite de la victime et l’autre sur son flanc gauche.
Des électrodes non polarisées sont des électrodes que vous pouvez intervertir sans risque. C’est une source d’erreur et de perte de temps en moins pour le sauveteur.

Quels sont les consommables à changer sur un défibrillateur ?

Il existe deux éléments périssables sur un défibrillateur : les électrodes et la batterie

Le gel collant des électrodes peut d’évaporer dans le temps ou simplement corroder les connexions électriques. La durée de vie des électrodes est généralement de deux ans.

La batterie va s’user également. Le défibrillateur utilise l’énergie des piles pour réaliser les autotests et c’est cela qui réduit petit à petit la charge de la batterie.
Sa durée de vie dépend vraiment de chaque appareil.

implantation initiation formation contrat

Accessoires